Retour sur la visite de Pierre MOSCOVICI en Isère

Après la visite de Bernard CAZENEUVE et Ségolène ROYAL jeudi, c’était au tour de Pierre MOSCOVICI d’effectuer un déplacement dans l’agglomération grenobloise vendredi dernier.

Par ce déplacement, le Commissaire européen a souhaité mettre en avant les réalisations de l’Union européenne, particulièrement dans les champs économique et de l’innovation, et engager le dialogue avec les citoyens.

Le programme de la journée se composait de 4 grandes étapes :

Projet HyWay

La première visite de la journée s’est déroulée à Fontaine, chez SymbioFCell, une entreprise spécialisée dans les systèmes de piles à hydrogène pour la mobilité durable et partenaire du projet HyWay.

HyWay vise à intégrer la filière hydrogène-énergie française à l’industrie et à rendre cette technologie plus compétitive.

Ce projet me paraît particulièrement central pour l’avenir des mobilités décarbonnées puisque les véhicules ne rejettent que de l’eau s’appuie sur un tissu scientifique et industriel exceptionnel à Grenoble.

Soutenu financièrement par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, l’ADEME et l’Europe, HyWay rassemble les principaux acteurs de la filière H2, tous implantés en Auvergne-Rhône-Alpes et coordonnés par Tenerrdis : Air Liquide, CEA, CNR, GEG, GNVERT, McPhy Energy, PUS (Cofely Services), SymbioFCell.

Biopolis

Pierre MOSCOVICI a ensuite souhaité visiter Biopolis à la Tronche, une pépinière de start-ups dans les technologies de la santé. Biopolis propose aux jeunes chefs d’entreprises dont les activités sont axées sur le secteur santé ou les biotechnologies une structure d’accueil, d’hébergement, d’accompagnement et d’appui. Piloté par l’Université Joseph Fourier, la structure accueille ainsi des jeunes entreprises qui travaillent sur des sujets innovants et divers tels que les pathologies respiratoires, le sommeil, ou la chirurgie assistée par ordinateur.

STMicrolectronics à Crolles

La journée s’est poursuivie avec la visite du site de Crolles de STMicroelectronics, un site spécialisé dans la recherche et le développement qui emploie 3 800 personnes et structure l’économie de la vallée du Grésivaudan. L’occasion de rappeler l’action concrète de l’Union européenne puisque la recherche et l’innovation sont au coeur des priorités de la Commission européenne, comme l’a rappelé le Commissaire MOSCOVICI, soulignant que la Région Auvergne Rhône-Alpes bénéficie de 3,2 milliards d’euros de fonds structurels entre 2014 et 2020.

Rencontre débat citoyen sur le thème « L’euro, frein ou moteur pour la croissance et l’emploi ? »

Enfin, le programme de visite s’est terminé par un débat citoyen organisé par Grenoble Ecole de Management où il était question de discuter du projet européen et de la nécessité de l’actualiser à la lumière des éléments de contexte nouveaux.

Toutefois, et comme Pierre MOSCOVICI l’a répété toute la journée, il est nécessaire de développer une véritable culture européenne qui passe notamment par la valorisation de l’action concrète de l’Europe au service des citoyens et de l’activité.